Maçon et diplômé d’une haute école

Christian Häni ne recule devant aucun défi. Le conducteur de travaux est en charge du premier chantier sans papier de Suisse. Maçon de formation, il ambitionne d’obtenir un master à la Haute école de Lucerne.

 

Les exigences imposées aux cadres du secteur de la construction ne cessent d’augmenter. Les délais de production sont courts, les tâches sont multiples, les clients sont exigeants et la pression concurrentielle augmente constamment. Dans le même temps, les marges diminuent. Tous ces éléments demandent beaucoup de la part des responsables sur le chantier et nécessitent une réflexion et une action globales, des compétences en matière d’organisation et de planification, ainsi que des connaissances en gestion de projet. Depuis 1999, la Haute école de Lucerne (HSLU) propose une formation continue CAS en gestion de projet de construction. Le 25 septembre 2020, le 1000e diplômé de ce programme s’est vu décerné son diplôme de fin d’études.

Le master comme objectif

Au cours de la même cérémonie, Christian Häni a également reçu un diplôme CAS en gestion de projet de construction. Il continuera de fréquenter la HSLU car son objectif est d’obtenir un master en gestion de la construction. « Les projets de construction d’aujourd’hui sont de plus en plus complexes, il y a plus d’acteurs, plus de normes et plus de spécifications. C’est très exigeant pour les dirigeants », dit-il. Il y a encore quelques années, Christian Häni n’aurait jamais imaginé qu’il fréquenterait un jour une haute école. « Au départ, je voulais devenir mécanicien automobile, mais comme mon père pensait qu’un métier technique du bâtiment offrait de nombreuses possibilités, j’ai quand même fait un stage dans la construction. Et j’ai découvert que j’aimais le métier de maçon. »

Christian Häni a suivi un apprentissage de maçon chez Ruch Bauunternehmung AG à Kradolf. Il a ensuite rejoint Brunner Erben AG, une entreprise rachetée par Strabag en 2014. Il y travaille toujours comme conducteur de travaux en génie civil. Il est actuellement responsable de la construction de la nouvelle centrale électrique Schils à Flums. Il s’agit du premier chantier sans papier de Suisse. Au lieu d’utiliser des plans, la construction est basée sur des modèles numériques et les tablettes remplacent les plans sur papier. Il s’agit d’un projet phare de digitalisation.

Bien encouragé

Christian Häni souligne qu’il a toujours été encouragé et soutenu par ses chefs au cours de sa carrière. Après l’école de conducteur de travaux à Saint-Gall, la question s’est posée de savoir quelle voie il voulait suivre. « La formation d’entrepreneur est très tournée vers la pratique et assez technique. Mais je pense que les dirigeants ont aujourd’hui de moins en moins de tâches techniques à résoudre. Ils doivent avoir de solides connaissances théoriques dans la gestion de projets ou dans la conduite d’entreprises de construction. La haute école offre ces connaissances. C’est pourquoi j’ai choisi cette voie. À mon avis, les entreprises de construction ont besoin de diplômés de hautes écoles. »

Une réussite

Le programme de cours Gestion de projet de la HSLU est une véritable réussite. La formation a débuté en 1999. Le programme de formation continue modulaire MAS Gestion de la construction apporte aux diplômés un large éventail de connaissances méthodologiques et techniques, ainsi que des instruments qui garantissent une gestion professionnelle des projets. Les méthodes et approches apprises visent à faciliter le travail quotidien. Daniel Scheifele, Chief Real Estate Officer à l’aéroport de Zurich et orateur de la cérémonie de remise des diplômes, a salué le fait que le cours offrait une formation en gestion de projet au niveau haute école. Il a déclaré : « Le secteur de la construction a besoin de ces spécialistes".

La HSLU s’efforce toujours de proposer un programme de formation continue pratique et actuel. C’est pourquoi elle a mis sur pied un nouveau cours « CAS Droit de la construction » qui débutera en mars 2021.

A propos de l'auteur

pic

Susanna Vanek

rédactrice «Journal Suisse des Entrepreneurs»

svanek@baumeister.ch

Partager l'article