Coûts supplémentaires liés au coronavirus : engagement des cantons urgemment nécessaire

Compte tenu des défis posés par la pandémie, la SSE estime capital que maîtres d’ouvrage et entreprises de construction définissent ensemble un moyen de les relever. La KBOB ne souhaitant assumer ni sa responsabilité ni son rôle de leader, le secteur de la construction cherche à établir un dialogue direct avec les maîtres d’ouvrage dans les cantons.

 

La recommandation de la KBOB (Conférence de coordination des services de la construction et des immeubles des maîtres d’ouvrage publics) concernant le versement d’une indemnisation supplémentaire ne tient pas suffisamment compte de la situation actuelle. D’autres maîtres d’ouvrage institutionnels et privés ont reconnu cette problématique et assument leur responsabilité. Ils ont trouvé des solutions avec le secteur de la construction et ont déclaré être disposés à prendre en charge les frais supplémentaires dus à la pandémie de coronavirus. La recommandation de la KBOB donne un signal catastrophique, notamment au vu de la hausse du nombre de cas positifs au Covid-19. La KBOB déçoit dans cette affaire actuelle et importante.

Jusqu’à maintenant, les solutions équitables trouvées avec les maîtres d’ouvrage prévoient que les dépenses supplémentaires, attestées et adéquates, des entreprises de construction sont indemnisées sur la base du prix coûtant. Toutefois, les entrepreneurs renoncent ainsi, en ce qui concerne les dépenses supplémentaires, à leur majoration pour le risque et le bénéfice. La productivité étant réduite, ils doivent à nouveau s’attendre à une baisse de leur chiffre d’affaires et de leurs bénéfices, que les entreprises doivent supporter elles-mêmes. Les coûts sont répartis de manière équitable.

Engagement pour une meilleure réglementation des coûts supplémentaires

Considérant la situation sanitaire à nouveau préoccupante, il est essentiel pour la SSE que les maîtres d’ouvrage et les entreprises de construction parviennent à définir une approche commune pour gérer cette phase délicate. À cet égard, la KBOB n’assume ni sa responsabilité ni son rôle de leader. La SSE a donc rédigé cette semaine une lettre-type pour chaque section, qui leur permettra de s’adresser à leurs autorités cantonales respectives pour demander un entretien concernant les solutions déjà élaborées entre le secteur de la construction et les maîtres d’ouvrage. Cet entretien devrait avoir pour but que les entreprises de construction et les maîtres d’ouvrage dans les cantons, mais aussi dans certaines villes et communes, assument de manière paritaire les coûts supplémentaires causés par la pandémie.

La SSE espère en outre que les cantons saisissent cette opportunité et assument avec le secteur de la construction leur responsabilité en matière de protection de la santé et de prise en charge des coûts supplémentaires, ce qui pourrait leur permettre de faire office d’exemples pour la KBOB.

Matthias Engel

About the author

pic

Susanna Vanek

Redaktion «Schweizer Bauwirtschaft»

svanek@baumeister.ch

Partager l'article